RAY D. STRAND, M.D.

Spécialiste en Médecine Nutritionnelle

English Español

La Nutrition Cellulaire

Nous n'avons pas le choix de vivre dans notre environnement présent. À chaque jour, nos corps sont bombardés par une production excessive de radicaux libres causés par notre environnement, notre style de vie stressante et par une société qui est sur-médicamentée. Nous pouvons réduire la production de radicaux libres dans nos corps, en ne fumant pas, en réduisant notre niveau de stress et en évitant les toxiques chimiques (médicaments). Mais, nos corps auront toujours de la difficulté à combattre l'assaut journalier de notre système de défense naturelle. Rappelez-vous l'équilibre est la clé. Nous avons besoin d'assez d'antioxydants pour contrebalancer la production de ces radicaux libres.

Depuis 50 ans, la médecine nutritionnelle et la supplémentation visent à remplir de nouveau cette carence nutritionnelle. D'innombrables heures et de dollars ont été dépensés pour déterminer quels nutriments sont manquants. Des prises de sang, des tests d'urines, des échantillons de cheveux, des tests de musculatures et bien d'autres tests ont été effectués pour déterminer quels nutriments nous devons cibler. Mais, nous n'allons pas dans la bonne direction. Présentement, le problème n'est pas la carence nutritionnelle, mais, le stress d'oxydation sous-jacent. On a démontré, sans aucun doute, par la recherche médicale que le stress d'oxydation est la cause première de plus de 70 maladies dégénératives chroniques. Les maladies telles que les maladies du cour, les ACV (Accidents Cérébraux Vasculaires), le cancer, le diabète, l'Alzheimer dementia, la dégénérescence maculaire, le lupus, la sclérose en plaques et la liste continue.

Parce que le stress d'oxydation nous concerne plus que la carence nutritionnelle, nous devons déterminer la meilleure approche pour prévenir ou pour contrôler le stress d'oxydation. Nous accomplissons cela en soutenant nos défenses naturelles par la nutrition cellulaire.

La nutrition cellulaire nous donne TOUS les nutriments nécessaires pour les cellules, et cela à des niveaux optimaux. Ceci permet à la cellule de déterminer ce qu'elle a besoin ou pas. Je ne me soucie pas de quels nutriments la cellule a besoin. Je leur donne tout simplement tous les nutriments importants, à des niveaux optimaux. Dans la littérature médicale, cela a démontré que c'était bénéfique pour la santé. En utilisant cette approche, en quelques mois, toute carence nutritionnelle va automatiquement être corrigée. De plus, tous les autres nutriments vitaux atteindront leurs niveaux optimaux.

La nutrition cellulaire procure au corps, tous les antioxydants (vitamines) et les minéraux antioxydants qu'ils ont besoin et cela à des niveaux optimaux. C'est de la "médecine préventive" à son meilleure. Car, en évitant le stress d'oxydation, nous attaquons précisément le processus de ces maladies.

Vous vous demandez si nous pouvons contrôler le stress d'oxydation en améliorant notre alimentation et en mangeant plus de fruits et de légumes! Ceci est définitivement un bon départ. En mangeant 7 à 9 portions de fruits et de légumes vous pouvez réduire de 2 à 3 fois le risque d'une crise cardiaque, de l'Alzheimer dementia et le cancer. Nous voulons volontiers supplémenter une bonne alimentation, pas une mauvaise alimentation. Par contre, même si vous aviez une très bonne alimentation, vous seriez incapable d'obtenir les niveaux de nutriments essentiels dont le guide alimentaire recommande (RDA, Recommended Daily Allowance, Américain). Les études ont démontré que moins de 1% de la population américaine, accomplit cela sur une base quotidienne.

Le guide alimentaire (RDA):

Les études ont démontré que les niveaux du guide alimentaire auront très peu d'effet sur les maladies dégénératives chroniques. Les niveaux du guide ont été mis en place pour éviter les maladies de carences aiguës telles que le scorbut (insuffisance de vitamine C), le rachitisme (insuffisance de vitamine D), et la pellagre (insuffisance de la vitamine PP). En d'autres mots, si vous mangiez les niveaux recommandés du guide, vous ne développeriez pas ces maladies.

C'est vrai que le guide alimentaire (RDA) a fait son travail, combien de personnes connaissez-vous qui souffrent de ces maladies? Le guide aux États-Unis a été développé dans les années 20 et 30. Pendant deux décennies, le nombre de nutriments a augmenté et au début des années 50, la définition de RDA a changé pour inclure les totaux requis pour une croissance et un développement normal. Même si le guide a été utile, les médecins et la population en général se fient beaucoup plus sur ces standards qu'ils le devraient.

Après avoir fait des recherches dans la littérature médicale sur le sujet, du stress d'oxydation et les quantités de nutriments requises pour l'éviter, j'ai trouvé que les niveaux optimaux de nutriments requis pour avoir des bénéfices pour la santé sont d'autant plus élevés que ceux recommandés dans le guide. Par exemple, le niveau optimal pour la vitamine E est de 400 UI (Unité International). La RDA recommande 30 UI. Dans ce cas, il sera préférable d'en manger 400 UI. Pour avoir ce nombre vous pourriez manger 33 livres d'épinards ou 27 livres de beurre ou 80 avocats ou même 5 livres de blé germé et cela à chaque jour.

De même, le niveau optimal de vitamine C est de 1200 à 2000 mg par jour, la RDA en recommande 60 mg. Pour en manger de façon optimale vous auriez consommé 18 oranges ou 17 kiwis ou 160 pommes. C'est pour cela, que nous disons que la seule manière que nous pouvons obtenir ces niveaux de nutriments, nous devons supplémenter notre alimentation. De plus, cela ne peut pas se faire avec des multivitamines génériques. Les niveaux des vitamines un-par-jour (one-a-day) sont basés sur les niveaux de la RDA. Alors, cela ne procurera aucun bénéfice. Des niveaux beaucoup plus élevés de suppléments sont requis pour vous donner l'apport quotidien pour une nutrition cellulaire optimale. Cette page web vous expliquera pourquoi les Suppléments Nutritionnels d'USANA offrent à mes patients une nutrition cellulaire équilibrée et complète. De plus, leur qualité est supérieure à tous autres produits sur le marché.

L'approche "La Balle Magique"

Dans les études scientifiques, ils espèrent découvrir "la balle magique", en suivant la même approche avec les suppléments nutritionnels qu'ils en suivent par les tests traditionnels des médicaments. On isole une maladie, on vise un médicament en particulier, ensuite les résultats pharmaceutiques de ce médicament sont mesurés.

Ces mêmes recherches cliniques ont été menées pour les suppléments nutritionnels. Par exemple, le calcium et la vitamine D ont été testés pour leur effet sur l'ostéoporose, la vitamine E pour la maladie du cour, le magnésium pour l'irrégularité du battement du cour ou le sélénium pour la réduction du risque du cancer.

Par contre, il y a un problème qui demeure. Les vitamines telles que C, D, et E ne sont pas des médicaments. Ils sont des nutriments naturels, que nos corps prennent de nos aliments. Les différents antioxydants et leurs nutriments de support travaillent sur des différents radicaux libres et cela dans différentes parties du corps. La vitamine E est le meilleur antioxydant pour la membrane de la cellule. La vitamine C est la plus efficace pour le plasma. De l'acide glutamique travaille mieux dans la cellule même. Il y a des douzaines d'antioxydants qui travaillent dans diverses parties du corps et ils sont efficaces contre certains types de radicaux libres. Ils travaillent ensemble, en synergie, pour contrôler le stress d'oxydation. La force synergique est tellement puissante qu'un plus un n'égale pas 2, mais, égale 8 ou 10. Les recherches médicales séparent ces nutriments et ils essaient d'étudier leurs effets individuels. Les faits sont là. D'innombrables études démontrent les bienfaits sur la santé de ces nutriments individuels. Par contre, ce qui nous concerne c'est que le stress d'oxydation est la cause première des maladies dégénératives chroniques et c'est important de réaliser que ces nutriments travaillent ensemble (en synergie).

La vitamine C réapprovisionne la vitamine E et l'acide glutamique intracellulaire ainsi ils sont réutilisés encore et encore. L'acide alpha lipoïdique régénère aussi la vitamine E et l'acide glutamique. De plus, pour performer à des niveaux optimaux, ces antioxydants ont besoin de niveaux optimaux de vitamines B; d'acide folique, de vitamine B1, B2, B6 et B12. Pour bien faire leur travail, ils ont aussi besoin des antioxydants minéraux tels que le sélénium, le manganèse, le cuivre, et le zinc. Si vous aviez tout l'acide glutamique dans le monde mais vous aviez une carence en sélénium, dont l'acide glutamique a besoin pour fonctionner, cela sera peu bénéfique pour votre santé.

Lorsque la cellule reçoit tous les nutriments dont elle a besoin dans un supplément équilibré et complet, l'effet combiné est phénoménal. Lorsque cette synergie existe, le stress d'oxydation peut-être contrôlé et notre santé va être protégée. La puissance de ces nutriments optimise le système naturel d'antioxydant et le système immunitaire. De plus, les systèmes de réparations sont maximisés.

J'applique ces principes à mes patients qui souffrent de maladies dégénératives chroniques majeures. Je leur donne la même nutrition cellulaire que je recommande à tous mes patients. De plus, je rajoute des antioxydants puissants (optimisants) au régime relié directement à leur maladie. Lorsque les médecins mettent l'avantage sur le corps, qui est "le régénérateur le plus merveilleux" et s'ils amènent un support au corps au lieu de nier son importance dans le processus de guérison, alors, des améliorations cliniques ahurissantes sont possibles.

La nutrition cellulaire concerne la santé, pas la maladie. C'est de la vraie médecine préventive "d'attaquer" la cause première des maladies dégénératives chroniques. En appliquant ces principes, vous qui êtes en bonne santé, vous allez réduire vos risques de développer ces maladies dégénératives chroniques.

* Cette page est seulement disponible en anglais.

Health Concepts, PO Box 9226, Rapid City, SD 57709
Service de client: info@RayStrand.com
Pour les buts administratifs seulement. Pas un contact direct à un docteur.
Adressez s'il vous plaît vos commentaires dans l'anglais.
© 1999 - 2018 . Tous droits réservés.